Dessins 2015 – 2017 / Odyssée

Une œuvre d’art peut changer la réalité? Il faut être naïf ou utopiste pour le croire. Un artiste peut rester insensible face à la réalité? Il faut être lâche pour le penser. Face à un phénomène de transhumance humaine mondial, universel, inquiétant, cette initiative artistique a pour but de documenter de façon sensible le phénomène migratoire qui bouscule le monde contemporain.

Pour faire un focus sur une question mondiale de premier plan, l’artiste peintre, Fred Kleinberg se rend d’une manière récurrente dans différents camps de réfugiés, en collaboration avec l’ONG Médecin du Monde : à Calais dans la jungle et dans le camp de Synthe, sur l’ile de Lesbos dans les camps de Karatepe et de Moria. Face à un phénomène de transhumance humaine mondial, universel, inquiétant, cette initiative artistique a pour but de documenter de façon sensible le phénomène migratoire qui bouscule le monde contemporain.

L’artiste peintre produit une série inédite de peintures et de dessins de grands formats réalisée à partir de ses rencontres avec les réfugiés. Cette production d’œuvres nourrit d’expériences vécues, de déplacements géographiques, de rencontres humaines, lui ont permis d’alimenter son travail de peintre, par la prise d’images sur le vif, de ressentis, autant d’expériences nécessaires à la création de ce projet d’artiste témoin.

«Odyssée» 2017, Fresque, pastel sur papier, 130cm x 18000 cm.


Collage sonore, fête dans le camp de Moria, Lesbos.
Production sonore en collaboration avec François-Régis Matuszenski.

Atelier, 2017, Ivry s/seine.

This is a unique website which will require a more modern browser to work! Please upgrade today!